21/06/2013

Mendiants et avocats: quand la défense de la société devrait primer sur celle des marginaux

Certains problèmes de société ne changent pas au fil des siècles – la mendicité en fait malheureusement partie. Dès le Moyen Age, on trouve des villes dont le généreux système d'assistance publique offerte aux mendiants portait en lui les germes d’une faillite à court terme. En effet, il y a trop de misère dans le monde pour qu'une seule communauté puisse supporter longtemps les conséquences d'une générosité qui attire les foules. Le souci d'une protection durable commanderait donc de limiter cette assistance aux membres de la communauté (voir Jean Louis [Johanes Ludovicus] Vives, De subventione pauperum, 1525 : manuel rédigé à l'intention de la municipalité d'Ypres pour introduire un système d'assistance publique et qui prévoit notamment l'interdiction de la mendicité.).

Contrairement à la société moyenâgeuse, les mendiants d'aujourd'hui ont la possibilité de recourir à l'assistance d'un avocat, qui peut engager une procédure en leur faveur. Cependant, quand tous les membres de cette société ne sont pas prospères, de telles actions juridiques provoquent inévitablement des questions. L’action de l’avocat en faveur du mendiant n’est-elle pas contraire aux intérêts de la société ? N’y a-t-il pas abus des droits de l'homme ?

Certes, la situation est plus compliquée et le conflit d'un certain nombre de principes est inévitable. Mais comment faire pour trouver une solution pragmatique aux intérêts en jeu ? Pour commencer, il faudrait sans doute revoir la législation en vigueur pour définir avec plus de précisions les règles du jeu ; et notamment empêcher de recourir aux artifices juridiques pour bloquer une décision. D'autre part, il serait tout aussi important de permettre à ceux des membres de la cité qui souhaitent aider les nécessiteux à titre privé, de le faire autrement qu’au coup par coup, en étant confrontés à la mendicité sur la voie publique.

Et plus difficile encore : comment faire pour qu’un tel débat se déroule de manière dépassionnée ?...

08:18 Publié dans Genève | Tags : mendicité, société | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |