20/05/2015

Le Musée : institution démocratique par excellence

Le Conseil municipal de la Ville de Genève a amorcé hier un débat-fleuve sur l’extension du Musée d’art et d’histoire. Après la première soirée de prises de parole, on a tour à tour entendu des plaidoyers pour la concertation avec les associations de défense du patrimoine, des dissertations sur les coûts projetés de la construction, des opinions sur l’esthétique du futur bâtiment, des arguties juridiques sur la convention, des panégyriques pour certain architecte, alors que tel autre était voué aux gémonies et une théorie sur la « gouvernance » de projet. Mais de la raison d’être d’un musée, pas un souffle.

Et pourtant, le musée remplit, dans notre société kleenex,  une fonction tout à fait particulière. C’est le lieu où tout un chacun, sans distinction de race, de sexe, d’âge ou encore d’origine sociale, a accès à la culture. Cela veut dire que le musée permet de découvrir sa propre culture et celle d’autres civilisations, de mettre en perspective les données du présent de comprendre les enjeux, d’éclairer le futur.

Mais si le musée est un lieu de diffusion des savoirs, c’est aussi un lieu où l’on se fait plaisir. On peut y aller simplement pour contempler des œuvres d’art qui nous font du bien à l’âme, sans autre forme de réflexion. Cela aussi fait partie des missions d’un musée.

Peut-être le projet soumis au vote du Conseil municipal n’est-il pas parfait, quel projet l’est ? Mais il est seul à même d’assurer que cette institution démocratique par excellence qu’est le MAH puisse poursuivre, pour les décennies à venir, ses multiples missions. Celles-ci participent du bien commun pour lequel les élus doivent s’engager. 

08:22 Publié dans Genève, Société | Tags : mah, musée | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.