16/07/2013

Certains morts sont plus égaux que d'autres

Les chaînes françaises, en particulier les chaînes d'info en continu, ont consacré quasiment 48 heures à l'accident de train Brétigny sur Orge, repassant en boucle les mêmes trois ou quatre - maigres - interviews, sans apporter de commentaire supplémentaire à la simple consternation générale (ce n'est d'ailleurs que le 3ème jour que le sujet du 20 heures mentionnait, tout à fait accessoirement, le fait que de nombreux cheminots résident dans cette commune, ce qui justifie sans doute une partie du trauma). A l'inverse, l'accident de Lac Mégantic, où plusieurs dizaines de personnes sont parties en fumée pendant leur sommeil, a, certes, fait les gros titres mais guère plus. Ce type de constat peut, malheureusement être posé assez régulièrement et les questions demeurent les mêmes: quels sont les éléments constitutifs d'une catastrophe? Le nombre de morts? Apparemment pas, puisque les 6 morts en France pèsent plus que la cinquantaine de morts ( ou disparus dans le brasier) au Canada. La nature de l'accident? Les accidents spectaculaires et inhabituels retiennent en effet plus l'attention que le bête accident de la route. La nationalité des morts? Evidemment, un média national s'arrête sur les événements pour lesquels les téléspectateurs / auditeurs / lecteurs peuvent ressentir un lien émotionnel. Tous les morts se valent, mais certains sont plus égaux que d'autres, doit-on donc en conclure en paraphrasant G. Orwell. Si nous n'étions au beau milieu de la bienfaisante torpeur estivale, nous pourrions aussi faire le lien avec la théorie de la mort de Vladimir Jankélévitch, qui définissiait la mort en troisième personne - qui m'indiffère puisque c'est celle de gens que je ne connais pas - la mort en première personne - dont je ne ferai pas l'expérience, puisque c'est la mienne - et la mort en deuxième personne - la seule qui puisse me rapprocher de l'expérience de la mort, pusiquue c'est celle de personnes qui me sont très proches, parents, par ex. Mais laissons cela pour la prochaine catastrophe...

16:40 Publié dans Humeur | Tags : mort, catastrophe, média | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.