07/05/2013

Discriminez, discriminez, il en restera toujours quelque chose!

Chaque jour apporte décidément son lot de nouvelles sidérantes. Ainsi, RTS La Première a diffusé ce matin un sujet (rubrique "les Temps modernes") sur des entreprises américaines qui ont désormais comme politique d'embauche de ne plus engager de fumeurs. L'exemple d'un hôpital était donné. Première justification: les fumeurs dégagent une odeur de fumée qui peut incommoder les patients. Deuxième justification, les pauses cigarette font perdre en productivité (ce qui est probablement juste mais alors l'employeur doit présenter son choix purement et simplement comme une mesure de maximisation de la productivité). Ces arguments, spécieux, masquent difficilement que l'hygiénisme ambiant veut tout simplement imposer aux citoyens des comportements que quelques personnes, pas forcément majoritaires d'ailleurs, ont décrété être sains. Mais ce nouvel exemple américain me paraît d'une nature encore plus inquiétante. Aujourd'hui, les fumeurs. Et demain? On n'emploiera plus que des honnes? ou des femmes? ou des blonds aux yeux bleus? Après la main mise du "politiquement correct" sur les débats de société, introduire ce genre de discrimination ne peut être qu'une porte ouverte sur l'intolérance.

11:58 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

Commentaires

Très interressant votre article.
En Suisse nous avons deja ce genre de discrimination. Comme à Renens qui interdit à ses employés communaux de venir au travail en voiture. C'est totallement discriminatoire et on est, à ce que je sache, dans un pays encore libre où les gens peuvent se déplacer comme bon leur semble.

"Aujourd'hui, les fumeurs. Et demain? "

Ca fait longtemps que les bien pensant applique la phylosophie du saucinnage. Car le réel problème (mental) des bien pensants, n'est pas véritablement de donner une hygiène de vie. C'est le besoin qu'ils ont de se sentir utile/important en disant aux autres ce qu'ils doivent faire. Donc des qu'ils ont réussi à imposer une idée, il en trouve une autre. Parce que le pire, c'est que nombre d'entre eux en ont fait leur métier. Du coup ils essaient aussi de jutifier leur salaire.

Écrit par : DdD | 07/05/2013

Vous dîtes discrimination ?
En voici une autre.
Vous êtes sans emploi et postulez pour un poste.
On vous répond ... que vous êtes trop qualifié !
Vous parlez 3 langues, on n'en demande que 2 ... Trop qualifié !
Mais c'est quoi cette connerie ?
Vous êtes expert sur un domaine, mais vous n'avez pas de diplôme ... Pas assez qualifié !
Vous voulez donner un cours d'économie il vous faut un diplôme. Vous en avez un ... en physique nucléaire ... Alors là vous êtes qualifié.

Comme quoi, comme le disait Einstein : "Il y a 2 choses infinies, l'univers et la bêtise humaine ... mais pour l'univers je ne suis pas sûr".

Écrit par : Lambert | 07/05/2013

@Lambert... Totut à fait d'accord, dans ce monde qui veut la perfection pour tout et n'importe quoi ca en devient vraiment ridicule.

Et vous oubliez aussi un autre exemple: Les postes qui demandent de parler courament un langue (style l'allemand) alors qu'il faut parler allemand une fois par année...

Le lieux est l'ennemis du bien et à force de vouloir toujours mieux, on prend vraiment les gens pour des imbéciles. Ce qui personnelement me choque le plus, c'est le manque de confiance en la capacité des gens de s'adapter et s'instruire.

En fait le problème principale de l'économie actuel, est l'incapacité toujours plus grande à former les gens, à aider. Les gens sont incapable d'organiser leur gestion du temps pour apprendre aux autres. Et une société où l'on apprend pas entre nous, est une société qui stagne. Et aujourd'hui l'économie stagne.

Écrit par : DdD | 08/05/2013

Les commentaires sont fermés.